French (Fr)English (United Kingdom)
Login



Twitter Image
Accueil Actualités

Le PAPESAC a animé un atelier d’élaboration des référentiels de formation du master Gestion des ressources et des écosystèmes aquatiques à Douala les 8 et 9 octobre 2014 dans le cadre d’un projet co-financé par l’AUF. L’atelier de lancement du projet en février 2014, avait permis d’identifier avec l’aide de professionnels, plus d’une vingtaine de métiers liés à la gestion des ressources aquatiques comme potentiels débouchés pour les étudiants du master. Parmi ceux-ci, les métiers de chef d’exploitation aquacole, conseiller en environnement aquatique, aménagiste des bassins versants, chef de production et ingénieur qualité des industries de transformation ont été définis comme prioritaires pour le développement du secteur.

Ce deuxième atelier a réuni une trentaine de participants, universitaires et professionnels, qui ont travaillé à l'élaboration des référentiels compétences des métiers prioritaires ainsi qu’au déroulement pédagogique du futur master Gestion des ressources et des écosystèmes aquatiques selon la méthodologie d’Approche par les Compétences (APC) proposée par le PAPESAC.

Ces deux journées ont également permis de réaffirmer l’importance pour l’ISH de travailler en étroite collaboration avec le secteur socio-professionnel dans la structuration de son offre de formation et de l’inscrire en cohérence avec l’offre déjà existante à l’ISH et dans la sous-région.

 

Le PAPESAC a participé au second séminaire général du réseau régional Afrique Compétences Professionnelles Supérieures qui s'est tenu à Abidjan du 23 au 25 septembre 2014. Cette rencontre avait pour objectif de faire un point sur les résultats obtenus par le réseau entre son lancement et le mois de septembre 2014, d'associer le secteur économique et les autres partenaires à la réflexion engagée (UEMOA, CAMES...) et de confirmer la feuille de route à venir. L'officialisation de l’existence juridique du réseau à travers la création d'une association de droit africain devrait se faire dans les semaines qui viennent après un travail d'amendement des statuts proposés lors du séminaire d'Abidjan. D'ici là, plusieurs propositions d'actions à mener par le réseau ont été identifiées, dont l'évaluation des cellules université-entreprises actuellement en place dans de nombreuses universités et un travail de lobying auprès du secteur privé.

 

 

Le ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) représenté par l’ambassadrice de France au Cameroun, SE Mme Christine ROBICHON,  et l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) représenté par son recteur, le Pr Bernard CERQUIGLINI, ont signé le 23 septembre 2014 un accord de partenariat en faveur de la modernisation et de la professionnalisation des systèmes d’enseignement supérieur des pays d’Afrique centrale et des grands lacs. Dorénavant, l’AUF à travers l’IFGU et le MAEDI à travers le PAPESAC coordonneront leurs actions et mutualiseront leurs ressources et expertises de façon synergique afin de permettre une démultiplication de leurs capacités d'action sur un territoire plus large. Ce partenariat avec l’IFGU s’inscrit dans une dynamique plus large de constitution de réseaux d’expertise en Afrique pour accompagner la professionnalisation de l’enseignement supérieur soutenu par la coopération française, plus particulièrement le projet FSP Compétences Professionnelles Supérieures (CPS) qui regroupe une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale est dont l’objectif est de constituer un réseau d’experts panafricains sur la professionnalisation de l’Enseignement supérieur. 

Légende photo : Signature de l’accord de partenariat en présence du Pr Jacques FAME NDONGO, Ministre de l’Enseignement supérieur du Cameroun.

http://www.ambafrance-cm.org/Signature-de-la-convention-donnant

http://www.auf.org/bureau-afrique-centrale-et-des-grands-lacs/actualites-regionales/signature-dun-accord-cadre-de-partenariat-entre-la/

 

Bonjour,

Après plus de 4 années passées au PAPESAC, je quitte le Pôle pour d’autres horizons.

Ces années passées en Afrique centrale ont été très riches d’expériences, de rencontres, tant sur le plan professionnel que personnel. Arrivant peu après sa création, j’ai eu la joie de participer au démarrage et au développement du PAPESAC et n’ai eu de cesse de contribuer à l’accomplissement de sa mission première : se mettre au service des établissements d’enseignement supérieur d’Afrique centrale pour renforcer la professionnalisation des formations qu’ils offrent et de leurs activités de recherche.

Je vais rester actif dans le domaine du développement de l’enseignement supérieur et je ne doute pas que j’aurai l’occasion de rencontrer certains d’entres vous dans l’avenir.

Mon successeur au sein de l'équipe du PAPESAC arrivera dans les prochaines semaines et reprendra à sa charge les thématiques dont je m'occupais.

Au revoir, et à bientôt !

 Jean-Philippe Thouard

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 de 33