Services Professionnalisation des EC

PROFESSIONNALISATION DES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS


Eléments contextuels

Faire de l’Université un élément moteur du développement économique nécessite entre autre, un vaste programme de  professionnalisation des enseignants-chercheurs c’est-à-dire, la mise en place dans le cadre général de la réforme LMD et au niveau de chaque établissement, d’un enseignement de nature à transmettre des connaissances et des compétences en rapport avec les attentes des employeurs, assurant ainsi aux diplômés une meilleure et rapide insertion dans la vie active.

Plus précisément il appartient à l'enseignant de prendre en charge de nouvelles fonctions venues enrichir son métier telles que :

  • élaborer des programmes selon une approche par compétences en collaboration avec les milieux socio-professionnels ;
  • concevoir des parcours de formation prenant en compte la mobilité géographique et interdiciplinaire des étudiants ;
  • conseiller les étudiants sur leur projet de formation et projet professionnel y compris éventuellement d'auto-emploi (entrepreneuriat);
  • améliorer sa connaissance de l'environnement socio-professionnel en se rendant dans les entreprises, pour y débattre de l'employabilité des diplômés, pour assurer des missions de formation ou de recherche et de manière générale pour densifier le tissu relationnel permettant aux acteurs de la formation et à ceux de l'emploi de travailler plus régulièrement en réseau ;
  • recourir autant que possible à des pratiques pédagogiques et évaluatives innovantes, visant le développement des compétences des étudiants ;
  • etc.

 Dans un métier qui gagne en complexité, l'enseignant aura nécessairement besoin d'être guidé et formé.

PAPESAC lui propose cet appui.

Services proposés

Parmi les services qui sont ici présentés, on trouvera les réponses aux demandes formulées lors d’audits réalisés auprès d’universités camerounaises. De nombreux autres services peuvent être proposés en fonction des besoins exprimés ponctuellement par les établissements de formation.

 
Formations

  • Audit des besoins individuels des E/C : analyse des nouvelles compétences du métier d'enseignant dans le cadre de la réforme LMD et analyse des besoins de formation. Durée 3 jours.
  • Initiation à l'approche par compétences : renforcement des capacités des enseignants à construire avec les professionnels un curriculum de formation où les contenus, les résultats d'apprentissage, les pratiques pédagogiques et évaluatives sont bien en phase avec les exigences des employeurs. Construction d'une maquette de formation et d'un supplément au diplôme aux normes du LMD. Durée 3 jours.   
  • Utilisation par les E/C d’un simulateur de gestion d’entreprise: jeu d’entreprise mettant en œuvre les logiques de prise de décision stratégiques et opérationnelles propres à la vie des affaires : logistique, marketing, finance d'entreprise, fiscalité. Durée 3 jours.
  • Table ronde en entreprise : à l'initiative d'une entreprise, visite organisée pour un groupe de dix à vingt enseignants avec rencontres des  responsables fonctionnels (marketing, finance, production, GRH, etc.) et débat sur le thème générale de l'employabilité des diplômés du supérieur. Durée 1 jour.

 
Missions en entreprise

  • Stage court: réalisé dans le cadre d’une convention bipartite, répondant à un cahier des charges précis,  en fonction des thématiques d’enseignement et des opportunités d’accueil des entreprises, et des  avantages réciproques attendus par l’enseignant et par l’entreprise. Organisé à la demande des enseignants volontaires de la zone CEMAC. Durée 1 mois.
    A l’issue du stage et en collaboration avec son tuteur d’entreprise, l’enseignant est tenu de produire dans son domaine de spécialité, une étude de cas accompagnée de son livret pédagogique (objectifs, corrigé indicatif, critères d’évaluation) utilisable par les collègues, présentant des connaissances actualisées dans son domaine de spécialité. Constitution progressive d'une banque de cas librement accessible aux enseignants.
  • Stage long : mêmes conditions que le stage court mais réalisé en vue d’un perfectionnement dans la discipline enseignée. Deux études de cas seront exigées à la fin du stage. Durée 3 mois.
  • Formation de personnels d’entreprise : assurée à la demande d’une entreprise par un enseignant du supérieur, préalablement initié à la formation en entreprise. Durée variable calculée en heures d’intervention.